Voyagez dans un Univers Inconnu de la BD Congolaise

ANNONCE

Faites nous parvenir vos Pub !

DB DESIGN

Le Reflet de votre Imagination

DB Design

QUICK Burger


Fast Food Congolais !

Be Quick, Be You !

Clickez !

BILILI BD


Venez aux Ateliers BD !

Bilili BD



Connaissez-vous le Manga et le comics?

Que savons-nous rEellement sur les Mangas et Comics que nous aimons tant ?




 

Peuple du Manga ! Peuple du Comics ! Je vous salue;  

Aujourd’hui nous allons aborder notre tout premier sujet. D’où je vous invite à prendre part, car à la fin, beaucoup d’entre vous sortirons enrichi et verront leurs œuvres affectives sous un autre jour. Tout petit, nous avons tous eu ce rêve, celui de devenir le plus grand footballeur, le plus grand acteur, le plus grand musicien, le plus grand danseur, le plus grand comédien bref on passe… Dans ce lot, il y a bel et bien celui du grand bédéiste dans les genres dont on affectionne (Manga, Comics, Franco-belge), En grandissant certains voient se rêve s’éloigner, quitte à même s’en défaire pour des raisons de circonstance comme le disent certains « Bof…faire du manga ou comics c’est un rêve de gosse », mais y en a d'autres qui dont vous et moi, malgré les circonstances on s’accroche 

« quoiqu’il arrive je réaliserais mon rêve ! ».

Alors dans ce cas les gars, il est temps de savoir ce que l’on veut et ce que l’on doit savoir sur c’est quoi l’on s’attache. Car je fais un petit sondage dans ma ville, et je me suis rendu compte que beaucoup ne savent réellement pas ce qu’ils prétendent connaitre, quitte à croire qu’il suffit de suivre des anime manga ou lire des comics et scans manga pour qu’un matin on prenne un crayon, qu’on se tape 2 ou 3 croquis et BIM ! Ça y est ! Suis fait pour le job !   

Un conseil les gars, prenez tous vos temps, et faites un minimum d’effort pour vous documentez, ne vous limitez pas à lire et suivre les animés, apprenez et appréhendez votre passion afin de bien maitriser votre talent (enfin…si vous en aviez) 

Et Oui, y en a qui sont talentueux mais ne sont pas faits pour le job, et y en qui sont ordinaire voire nulle pour d'autres, mais sont destinés pour le job. Pas la peine de savoir pourquoi, il est fait comme ça ce monde de merde ! 

Alors sans plus tarder, prenez vos stylos et bloc-notes ou soit copiez bref faites ce qui vous convient, car nous allons ensemble en apprendre un peu plus sur le Manga et Comics.


Commençons par l’œuvre la plus plébiscité de tous le Manga ! 

C’est Quoi le Manga ? 

Par étymologie, Le mot japonais « Manga » souvent traduit littéralement par « image dérisoire » ou « dessin non abouti »,pourrait aussi bien être traduite par dessin au trait libre, esquisse au gré de la fantaisie, ou tout simplement caricature. En 1814Hokusai autrement appelé Tokitanō, futur peintre de « La Grande Vague de Kanagawa », donne à ses recueils d'estampes le titre Hokusai manga. C'est ce dernier ouvrage qui fait connaître le mot en Occident. 

 L’histoire en question :

 

Mais il prend le sens précis de « bande dessinée » au cours du 20e siècle, avec l'introduction de celle-ci au Japon. Lorsqu'elle y devient très populaire, après 1945 grâce à Osamu Tezuka (Papa d’astro-boy et du Roi léo) 

Le Papa en question :

À la différence de l'Europe et des États-Unis, le marché de la bande dessinée au Japon n'est pas un marché de niche mais un phénomène de masse qui touche une part énorme de la population (le quotidien japonais Mainichi a estimé en 2008 à 60 % le nombre de Japonais qui lisent au moins un manga par semaine) et génère une importante activité économique. Les mangas japonais sont moins chers qu'en Europe, leur prix avoisinant les 500 yens (5,23 euros en juillet 2012), alors qu'en France, le prix d'un manga se situe généralement entre 6 et 15 euros selon le format et les éditions.


Les mangas publiés dans les magazines de prépublication sont considérés au Japon comme des objets de grande consommation plutôt que comme des objets de valeur. Cependant, des éditions reliées et brochées à l'image de celles paraissant en Occident, sont destinées à être collectionnées et conservées.


L'énorme popularité des mangas rivalise avec les grosses pointures de la bande dessinée européenne ; ainsi, les 42 tomes de Dragon Ball se sont vendus à plus de 250 millions d'exemplaires dans le monde et les 63 tomes de One Piece se sont vendus à plus de 270 millions d'exemplaires dans le monde, un chiffre qui surpasse, dans l'absolu, celui enregistré par Les Aventures de Tintin et Milou avec 24 albums édités à plus de 200 millions d'exemplaires. Le tirage de One Piece dépasse les 300 millions d'exemplaires au Japon à la sortie du tome 72 le 1er novembre 2013 (Voir plus...).


Techniquement parlant, les mangas sont presque toujours en noir et blanc. En effet, ils sont la plupart du temps publiés dans un premier temps dans des revues peu coûteuses, sur du papier recyclé, et souvent seules les premières pages de la revue (correspondant à une mise en avant d'une série particulière) ont droit à la couleur. C'est ainsi que l'on retrouve parfois des pages en couleur au beau milieu des œuvres éditées par la suite séparément.


Notons au passage que les mangas comptent souvent un nombre de pages (de planches) très importants. À titre d'exemple, une BD européenne contiendra une quarantaine de planches quand le manga en comptera plus d'une centaine, voire plus de deux cents. Par ailleurs, le manga est le plus souvent une série en plusieurs volumes. Finalement, le nombre total de planches racontant une histoire dans un manga est beaucoup plus élevé que dans une BD à l'européenne (même s'il s'agit d'une série). Ceci affecte par conséquent beaucoup la structure du récit et sa narration, d'où des techniques propres au manga.


Bonus : 

Bah certains me diront ; « Wesh c’est bon on sait c’est quoi un mangaka ». Tant mieux pour vous ! Parce que y en qui croient savoir ce que c’est, mais en fait Genjutsu ! 


Le dessinateur de mangas est appelé Mangaka. Il est soumis à des rythmes de parution très rapides, et ne bénéficie pas toujours d'une liberté totale sur son œuvre, selon la réception auprès du public. Si le manga connaît un fort succès, l'auteur devra prolonger son histoire, même s'il voulait la terminer. À l'inverse, certaines œuvres peu connues ne verront pas leurs suites et fin publiées.

Bref en gros voilà ce qu’il y a à savoir sur le manga, mais ne vous limitez pas, vous pouvez aller plus loin dans vos propres recherches.


Maintenant passons au cultissisme Comics !

OOooh….YEeeaahhh….. (Y a pas polémique! A chacun son tour chez le coiffeur). 


C’est quoi le Comics ? 

Le Comics est le terme utilisé aux États-Unis et plus généralement dans le monde Anglo-saxon pour désigner la bande dessinée. Il provient du mot signifiant « comique » en anglais car les premières bandes dessinées publiées aux États-Unis étaient humoristiques. Dans le monde francophone, le terme désigne spécifiquement la bande dessinée américaine.

À ne pas confondre Comics bookUn comics book est, aux États-Unis, un périodique de bande dessinée centré autour d'un héros ou d'un thème publié sous forme de fascicules d'une trentaine à une centaine de pages. En Europe francophone, le terme « comics book » désigne généralement à la fois un format (le fascicule souple mensuel d'une trentaine de pages), et un genre (la bande dessinée américaine de super-héros, bien que, en réalité, d'autres genres existent sur le marché américain).


Apparus en 1934 avec Famous Funnies, les comics books n'étaient au départ que des recueils de comics strip. En 1938, dans Action Comics (Actuel DC Comics) lance des histoires de super-héros, apparaît le premier super-héros Superman créé par Jerry Siegel et Joe Shuster, Batman, créé par Bob Kane et Bill Fingers. Rapidement, tous les genres sont représentés (humour, western, horreur, science-fiction, polar, biographie…)

Les Papas en question:

 



En 1940, alors que la guerre menace, apparaît Captain America, créé par Joe Simon et Jack Kirby.

Les Tontons en question:

Le titre va lancer la vague des super-héros patriotiques qui seront la norme lorsque la guerre éclatera. Dès la fin de la guerre ces héros n'ayant plus d'ennemis disparaissent. Toutefois, les comics de super-héros ne sont pas ceux qui dominent le marché. Le genre le plus important est celui des comics mettant en scène des animaux anthropomorphes comme Mickey Mouse ou Bugs Bunny mais d'autres genres connaissent aussi le succès : les comics humoristiques, les comics éducatifs, les séries mettant en scène des adolescents. Néanmoins, ce sont les super-héros et les animaux humanisés qui dominent le marché. Le comics book renaît graduellement dans les années 1960 grâce au renouveau de la bande dessinée de super-héros, porté notamment par Stan Lee chez Marvel Comics.


Le vieux en question:

Durant la même décennie, l'apparition des comics underground (ou comix) permet aux comics book d'atteindre un public plus adulte. Dans les années suivantes, le format continue à être utilisé, que ce soit pour la bande dessinée de super-héros, d'humour ou pour les œuvres des rénovateurs de la bande dessinée américaine des années 1980-1990.

En France, le terme « comics » est apparu assez récemment. Dans les années 1980, des éditeurs se sont mis à employer le terme « comics », d'abord pour des œuvres plus mûres qui n'étaient pas dans le genre super-héros, puis pour qualifier le genre super-héros de sorte que le terme est presque devenu synonyme de « bande dessinée de super-héros », ce genre étant le genre prédominant aux États-Unis. En effet, les bandes dessinées de Disney où celles des journaux sont rarement ou jamais appelées « comics » bien qu'étant Américaines. Avec l'arrivée des bandes dessinées japonaises (manga), la tendance consistant à appeler comics, la bande dessinée américaine de genre s'est renforcée.


Pour conclure, voilà un bref récit sur les origines des œuvres qui vous ont été présentées, espérons que vous allez approfondir vos connaissances.

Allez, Sayonara !